• Ludmila

Processus de séparation parent/enfant est nécessaire pour devenir adulte.

Et comment notre estime de soi en est dépendant...


Même aujourd’hui les relations que nous avons eus avec nos parents (dans notre enfance) exercent une influence décisive sur notre confiance en nous. Mais aujourd’hui que nous sommes devenus adultes il est temps pour nous de devenir autonome, de nous libérer de l’opinion de nos parents et de vivre notre vie en toute indépendance.


Vous étés aujourd'hui capables de vous apporter tout l'amour dont vous avez besoin, mais avant séparez vous d'avec vos parents. Ça ne vous empêchera pas de les aimer, de les voir, d'en prendre soin si vous en avez envie. Mais il est temps de se séparer de leur avis sur vous, ou des idées qu'ils vous ont inculqués (sans parfois le vouloir) lorsque vous étiez petits.


S'aimer alors qu'on n'était pas aimés, aujourd'hui il est temps de se séparer d'avec les croyances des vos parents et vivre! Voici une lettre qu'une mère a écrit à sa fille de 16 ans:


1.

Tu es belle. Tu es magnifique. Tu es très intelligente. Tu es meilleure que moi. Tu es extraordinaire. Ça fait 16 ans que je te connais et tu es bien meilleure que je n’aurais pu me l’imaginer dans mes rêves les pus fous. Si quelqu’un ne le comprend pas, c’est son problème.


2.

Tu ne dois pas suivre mon exemple (ou celui de quelqu’un d’autre). Tu as ta propre personnalité, complètement différente de la mienne et tu n’es pas obligée d’aimer la même chose que moi. Tu as tout à fait le droit de négliger mon autorité ainsi que mes valeurs. Il y a toutefois une petite nuance : c’est toi aussi qui portera la responsabilité de tes choix.


3.

Tu es complètement libre. Je n’attends rien de toi. Tu peux être concierge, esthéticienne, plombier, femme au foyer, ouvrière, chef d’entreprise, secrétaire, caissière à Auchan… je n’ai pas le droit de me mêler de tes choix de vie. N’oublie pas cependant de relire ce qui est dit aux points 1 et 2.


4.

Tu ne me dois rien. Je ne t’ai pas élevée pour obtenir quelque chose de toi en retour. Je n’attends pas de toi que tu me nourrisses dans la vieillesse, je n’attends pas de toi que m’assures une vieillesse prospère, et je ne rêve pas de tes prix Nobel… Tu as le droit de choisir toi-même ce qui est important et précieux pour toi. Tu as le droit de te laisser aller. C’est ta propre vie et ton propre choix.


5.

Cette maison sera toujours la tienne. Quoi qu’il t’arrive dans ta vie, je serai là si tu en as besoin. Tu pourras toujours compter sur mon soutien, sur ma compassion et sur mon aide si tu en as besoin, mais je n’interviendrai dans ta vie si tu me le demandes pas.


6.

J’ai ma propre vie à moi. Je ne suis pas obligée de venir à ton aide au moindre de tes appels et de laisser tomber ce que je suis en train de faire pour toi, je ne suis pas obligée de sacrifier mon bien-être pour toi. JE PEUX le faire mais je n’y suis PAS OBLIGÉE.


7.

Tu as ta propre vie. C’est toi-même qui doit décider avec qui tu te marieras, avec qui tu feras des enfants, si tu deviendras lesbienne, si tu adhéreras à la France Insoumise ou au Rassemblement National, c’est toujours toi et toi seule qui le décideras. Mes opinions personnelles, politiques, mes croyances, ma conception de la vie ne doivent en aucune manière t’influencer.

Tu peux agir librement, en accord avec ce que te dictent ton cœur, ta conscience et tes intérêts. Tu ne me perdras pas à cause de ça, tu ne cesseras pas d’être ma fille, tu ne deviendras pas pour moi persona non-grata.


8.

Personne ne te veux du mal. C’est difficile à croire mais c’est la vérité : chacun d’entre nous ne pense qu’à lui-même. Et moi aussi. Oui, c’est comme ça. N’importe qui dans n’importe quelle situation se comporte comme il le croit juste. Personne (avec une santé psychique équilibrée, personne qui soit saint d’esprit) ne se complique consciemment la vie. Il ou elle agit de la manière qui lui semble la meilleure. Et c’est tout. Votre regard sur le monde ne coïncide tout simplement pas.


9.

La vie est injuste. Il n’existe aucune méthode qui garantisse le succès, non plus qu’aucune méthode qui préserve de l’échec. Le monde qui nous entoure échappe à notre contrôle. Il peut arriver qu’on ait tout fait en suivant les règles et qu’on se retrouve chocolat. On peut au contraire transgresser toutes les règles et être gagnant. La seule chose dont tu dois te soucier, c’est de rester honnête envers toi-même : ne te mens pas à toi-même ! Apprends à te connaitre. Prends conscience de tes véritables besoins et sentiments. Et réfléchis à ce qui sera le mieux pour toi.


10.

Ce qui est « bien » pour toi sera souvent « mauvais » pour autrui. Ce sera au détriment d’autrui que tu auras une place à l’université ou que tu deviendras caissière à Auchan. Tu vas te marier par un homme qui t’aime mais dont une autre femme sera amoureuse, tu occuperas la place préférée de quelqu’un d’autre au cinéma. Ne te prends pas la tête, ça ne doit pas être un souci pour toi puisque que ce qui est « mauvais » pour toi sera « bon » pour quelqu’un d’autre, de sorte que vous serez quitte.


11.

C’est à toi-même que tu dois faire confiance à 100%. Même à ta mère tu ne peux pas faire une confiance totale puisque je ne peux pas être dans ta tête. Il y a obligatoirement une part de toi que je ne perçois pas, qui reste pour moi dissimulée. Je sais bien que c’est réciproque, moi aussi j’ai une maman. C’est seulement toi qui sais TOUT sur toi-même, c’est seulement toi qui sais de quoi tu es capable.


12.

Ne rejette pas ta responsabilité sur autrui. C’est toi qui es responsable de ta vie depuis l’âge de 18 ans. Et aucun C’est-une-salope ou Il-est-con n’y est pour rien. Ne fais des enfants que si tu es en capacité de les élever toute seule, ne t’attaques à un projet que si tu peux le mener à bien sans l’aide de tes collègues, n’immigres que dans le cas où tu es capable de te retrouver seule dans un pays étranger. SEULE. Si tu as de la chance, tu trouveras des gens pour t’aider, des amis, une âme sœur, la tâche te seras plus facile mais ils ne te DOIVENT RIEN. Ne compte pas sur eux.


13.

Calcule et anticipe. Chacune de nos actions a des conséquences. Nous ne pouvons pas tout prévoir. Mais essaie d’anticiper au maximum. Ton comportement et tes actions seront d’autant plus rationnels que tu auras imaginée davantage de possibilités.


14.

Ne m’écoute pas. J’ai écrit 14 points qui selon moi rendront ta vie meilleure que la mienne. Mais je ne suis pas toi (il y avait plus haut un item consacré à ça). Ne te compare pas avec les autres. Ne cherche pas à être comme les autres. Continue à vivre. Je ne t’ai pas mise au monde pour que tu sois ma fille. Je voulais mettre au monde un individu, qui vivra dans ce monde sa propre vie. Cette vie, vis la.


14a.

Mais ne te plains pas après


14b.

N’étends pas ton téléphone, je suis inquiète.



Il est temps de se séparer d'avec les poignions de vos parents. Et tout l'amour envers vous-mêmes qui vous manque aujourd'hui, cet amour vous êtes capables de vous le procurer vous-mêmes.


Partagez ce posts s'il vous a touché.

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout